SAISON 2020 Épisode 4

Épisode 4 : du jeudi 10 au jeudi 17 septembre 2020, Volos et son golfe

D’abord merci à vous les filles, Françoise, Danièle, Geneviève, Christine, Emmanuelle et aussi les garçons, Jeff et Bernard pour vos si gentils commentaires, ça m’encourage et me pousse à écrire.

Pour ce quatrième billet, mon capitaine et artiste photographe a réalisé plein d’images...

Je vais donc m’essayer à un nouveau type de narration avec plus de photos que de texte !

Jeudi 10 septembre

Direction la grande ville, pour faire le plein de vivres : Volos.

C’est un grand port industriel et commercial, une cité universitaire, on y trouve tout ce dont un équipage a besoin.

D’abord un très grand quai public, quasiment désert, où il est facile de s’amarrer.


C’est chose faite en fin de matinée !

Évidemment, super marchés, boulangeries, primeurs, restaurants abondent.

Retour de courses, sur la passerelle d’accès au quai.


Le coucher de soleil rend-il les grues du port commercial plus romantiques ?


Pas sûr !

Le lendemain matin, nous ne nous attardons pas longtemps, nous sommes sous le vent des échappements de la grande cheminée du ferry qui s’apprête à appareiller !

Du vendredi 11 au lundi 14 septembre

Nous allons rester trois nuits dans le joli mouillage de l’îlot Pythos.

Une toute petite île en demi-cercle, prolongée par une barrière de rochers à fleur d’eau entre sa pointe Nord-Ouest et un tout tout petit îlot. On y est abrité des vents de Nord, d’Est et de Sud-Est et la météo s’annonce très calme pour les jours à venir.
Pythos au coucher du soleil



C’est très beau et très connu des navigateurs locaux...c’est également le week-end. Nous avons donc de la compagnie !

Et c’est ici que, pour la première fois, nous avons été confrontés à un comportement malhonnête de la part d’un skipper grec. Une tentative d’arnaque à l’assurance !
Le bateau, avec plage avant et plate-forme arrière agrandies, s’appelle le Beauty L. Il a du manquer au shipman, quelques milliers d’euros pour fignoler la peinture de sa coque, du coup il tente sa chance : il a mouillé très près de nous ( l’évitage n’était pas garanti sur 360°) et sorti son appareil photo au moment où nous allions nous rencontrer.
Ça c’est vraiment mesquin !
Le capitaine qui le surveille pousse son coup de gueule, en français, l'équipière renchérit en anglais...il est parti !


Mais la générosité du Golfe et le savoir-faire du capitaine nous réservent de bien belles compensations !

Un tassergal et un gros sar


Lundi matin, le vent est passé Nord Ouest. Si la barrière de roches casse bien les vagues, le mouillage finit quand même par devenir inconfortable.
Après la chasse du matin, fructueuse comme presque à chaque fois, nous levons l’ancre, direction le Sud Est du Golfe autour de l’anse Vathoudi. La météo annonce un peu de vent, nous y serons à l’abri !

En milieu d’après-midi nous sommes seuls au centre d’un beau mouillage très calme, sous le cap Kefalos, à l’ouest de l’île Alatas.

Un cercle de verdure, un calme étonnant, un grand héron cendré sur la berge.


Mardi15, mercredi 16 et jeudi 17

Toujours dans les parages de Vathoudi.

Mardi, nous ne bougeons pas.

Mercredi nous entrons dans Vathoudi par la passe Sud et allons refaire un plein de vivres dans la petite ville de Milina.

C’est paisible et charmant !

Les quais de Milina


Les chats et les pots de fleurs y font bon ménage


Doug Le devant la belle église de Milina


L’avitaillement terminé nous regagnons Vathoudi et mouillons sous la côte Sud Est de l’île Alatas, allongée, étroite, plantée d’oliviers séculaires... ses eaux sont poissonneuses, évidemment !
Les oliviers d'Alatas


Si vous cherchez une île déserte...


ou juste un point de vue magnifique...


vous tomberez peut-être sur une drôle de sirène...


plus sûrement sur un enclos à chèvres très rustique, toujours en activité...


Jeudi 17, nous sommes encore dans notre petit coin paisible où nous recevons plein de gentils messages nous mettant en garde contre les vents violents annoncés pour ce week-end.
Un médicane (un ouragan méditerranéen) est prévu. Il ne devrait pas concerner notre secteur.
Mais comme de notre côté la météo annonce un petit coup de Nord...dès demain, nous irons vite nous mettre encore plus à l’abri.

Commentaires

1. Le vendredi 18 septembre 2020, 13:33 par rozamian

Tjrs aussi beau!!
J'espère que ce skipper malhonnête sera reconnu !!!! Il y a des malfrats partout....
J'ai appris un mot : médicane. J'espère qu'il sera loin de vous.
A bientôt.... les couchers de soleil avec le bateau ...merveilleux..Bisous

2. Le vendredi 18 septembre 2020, 14:25 par françoise Dufor

Coucou. C'est très beau avec les photos! Annick en petite sirène d'Andersen tu es très convaincante. Les cabanes des chèvres m'ont fait penser aux cabanes de pêcheurs de Formentera, même assemblages de planches au bord de l'eau avec cette impression d'abandon !
Bisous à vous 2

3. Le vendredi 18 septembre 2020, 16:06 par Flora

On parle beaucoup de la tempête qui vient de faire de gros dégâts... manifestement pas dans votre coin !
Je vous avais perdu depuis qu'on ne sait plus comment aller directement sur les Heo-blogs depuis le forum.
Très contente pour vous !
Bonne continuation.
Bravo au photographe.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet