Changement de programme : de Saint-Martin à … Toulouse, du lundi 16 mai au vendredi 27 mai 2011

Un billet qui a tardé à sortir pour plein de raisons notamment une petite panne d’ordinateur : le clavier s’obstinait à nous faire des propositions étranges incompatibles avec l’écriture d’un texte! Maintenant il est réparé et fonctionne très bien.

Lundi 16 et mardi 17 mai 2011

Le lundi à 8h15 nous sommes au rendez-vous de l’ouverture du pont de Sandy Ground pour pouvoir passer de la baie de Marigot au lagon où se situent tous les chantiers.

Il suffit de passer le pont...

Sandy Ground

En effet, avec le moteur tel qu’il est, complètement désaligné et en surchauffe permanente : impossible d’envisager la grande traversée retour. Mais pourtant, vous entends-je penser, c’est un bateau à voiles, pourquoi cette préoccupation fébrile autour du moteur ? Parce que, même en imaginant une navigation à la voile sur l’ensemble du parcours, nous avons besoin de produire de l’énergie pour faire fonctionner le frigo et le pilote (gros consommateurs), les instruments de navigation, dont l’ordinateur, et les feux de navigation. Pour ce faire nous utilisons les panneaux solaires, parfaits sous le soleil, donc la journée, et l’alternateur d’arbre, très utile pendant la nuit. L’alternateur d’arbre suppose un arbre parfaitement aligné…Et puis quand même, en l’absence de vent, nous utilisons aussi le moteur pour faire avancer le bateau et du même coup produire l’énergie.

Bon il nous faut donc un moteur fiable en bon état de fonctionnement.

Résultats de l’expertise du chantier : Il faut « remotoriser » et c’est long ! Le délai nécessaire nous conduit au-delà de la bonne période pour traverser !



Du coup nouvelle option :

  • laisser le bateau au chantier bien attaché pendant la saison cyclonique
  • rentrer passer l’été en métropole
  • revenir en novembre à Saint-Martin récupérer un bateau remotorisé pendant notre absence pour un deuxième hiver aux Antilles et une traversée retour (Inch Allah !) en mai 2012.

Nous profitons de notre passage au chantier pour faire faire des devis pour améliorer encore notre confort à bord. En effet une éolienne, notamment aux Antilles où le vent souffle régulièrement jour et nuit, est un excellent complément aux panneaux solaires. L’hiver prochain une éolienne devrait tourner sur notre mât d’artimon.

Nous réservons nos billets d’avion et prenons rendez-vous pour la mise à terre :

  • 24 mai mise à terre
  • 26 mai retour en métropole.

Du mercredi 18 mai au lundi 23 mai 2011

Le mercredi nous passons le pont vers la baie de Marigot où il est plus agréable de séjourner que dans le lagon…sans moustiques et le lundi nous repassons le pont vers le lagon. Entre temps nous avons rangé, nettoyé, rentré le génois…
Le pont est passé pour 6 mois !

Sandy Ground

Du mardi 24 au jeudi 26 mai 2011

Le mardi 24 nous sommes fin prêts, arrimés dans la darse, pour la mise à terre.

mise à terre à Geminga

La bateau est posé devant le bureau d’Antoine, patron du chantier Geminga : il sera bien surveillé !


à terre

Il sera solidement "sanglé et vrillé" au sol au cas où un cyclone viendrait à passer...

Dernier arc en ciel
dernier arc en ciel

Le 25 au soir tout est clair sur le pont, les panneaux solaires sont démontés : Doug Le est prêt pour l’ « hivernage ».
Derniers rangements

derniers rangements

Le 26 le taxi nous prend à 10h : direction l’aéroport de Juliana à Sint Maarten.

Vendredi 27 mai 2011

Nous retrouvons le sol parisien, puis la gare Montparnasse et dégotons, de justesse, une place jusqu’à Toulouse. Les trains sont bondés, nous sommes étonnés mais c’est un vendredi et de surcroît c’est le week end de la fête des mères. Nous sommes un peu décalés !

17h nous retrouvons nos pénates toulousaines.

Finalement, passer un deuxième hiver aux Antilles n’est pas vraiment une punition et l’été en métropole est une saison très agréable. Pour la première fois depuis très très longtemps ce sera un été sans bateau. Mais les montagnes par chez nous sont magnifiques, nous irons les redécouvrir avec nos pieds et nos sacs à dos.

Je ferai sans doute encore deux ou trois billets :

  • le littéraire (j’ai ramené toutes mes références)
  • un cartographique
  • un bilan

et puis le blog sommeillera jusqu’ au 27 novembre 2011 date de notre retour à Marigot

Commentaires

1. Le mercredi 29 juin 2011, 21:57 par Pierre Bessagnet

Bonjour Annick,
Formidable ce blog ! Je vous envie.
Je pars à Tahiti, affecté à l'IUFM de la Polynésie Française. Quand vous passez dans le coin, n'hésitez pas à me contacter. Si tout va bien, je suis là-bas pour au moins 4 ans.
A bientôt.
Pierre