Saison 2020 : 5ème et dernier épisode

Saison 2020 : 5ème et dernier épisode, du 18 au 29 septembre, de Vathoudi à Toulouse en passant par Orei, Khalkis et Halkoutsi.

Vendredi 18 et samedi 19 septembre

Mauvais temps ! Nous avons changé de mouillage la veille au soir, le jeudi, pour nous cacher au fond de la baie de Vathoudi.
Vendredi matin les nuages noirs ont envahi le ciel et il pleut à seaux. En Grèce c'est le problème, les précipitations sont rares mais très intenses .

Rideau de pluie au fond de Vathoudi


Le vent va monter progressivement dans la soirée puis la nuit, jusqu’à 25 nœuds...rien de bien méchant, juste un peu de clapot quand il s’oriente un peu plus au Nord que ce qui était prévu.
En revanche, sous Alatas, où nous étions l’avant-veille...ça remue fort. Un beau voilier mouillé là-bas vient nous rejoindre au tout petit matin...l’équipage n’a pas dû bien dormir...

Le vent se calme progressivement à partir de la mi-journée et les éclaircies de ciel bleu gagnent du terrain.

Le mauvais temps n’aura pas duré longtemps dans notre petit coin, rien à voir avec le médicane (ouragan méditerranéen qui a la forme et la puissance d’une tempête tropicale) qui sévissait dans le même temps sur les îles Ioniennes et la côte ouest du Péloponnèse !

Dimanche 20 et lundi 21 septembre

Dès avant 8h, le petit-déjeuner avalé, nous mouillons à nouveau sous Alatas pour une dernière chasse du capitaine. En effet, nous amorçons notre descente vers le chantier.

Vers 10h30, une fois la mission accomplie et trois jolis poissons dans le frigo, nous levons l’ancre pour sortir du Golfe de Volos, et, au passage, y pêcher à la traîne quelques bonites puis traverser le chenal pour nous amarrer au quai Nord du petit port d’Orei que nous avions si fort apprécié à l’aller.

Quand on a du poisson frais on peut faire plaisir aux équipages voisins et remercier ceux qui gentiment nous ont donné un coup de main au moment de l’amarrage.

Au quai d’Orei, Jean-Claude en profite pour faire quelques petits travaux, filtre et pré filtre à gazole, installation d’une nouvelle antenne pour notre AIS en tête de mât d’artimon.

Lundi après le déjeuner nous entamons notre descente dans le golfe d’Evoiko.

Mer hachée et fort courant au passage du Cap Lichada

Dauphin qui joue dans les vagues

Vers 7 heures du soir,

Mouillage dans la grande baie d’Atalantis sous l’îlot Gaïdharos, environnement médiocre contre la ferme acquacole...mais grand calme !


Et...sous la protection du grand monastère qui surplombe la baie Théologos.

Mardi 22 septembre

Khalkis et son courant de marée

Le long du quai Nord, côté Eubée


Slalom d'entraînement de kayak prêt à être mis en service


Nous passons le pont à minuit !

Mercredi 24 septembre

Après Khalkis, le détroit est industriel


Une bonne heure de navigation plus tard, nous sommes amarrés à la bouée du chantier à Halkoutsi.

Jeudi 25 septembre

Nous sommes à terre.

Du vendredi 26 au lundi 28 septembre

Nous tavaillons d’arrache-pied pour hiverner Doug Le...et même l’embellir !

Nous saisissons l’opportunité de louer une voiture à l’aéroport ce qui nous permet de nous procurer de la moquette pour changer (enfin !) celle qui était là depuis l’origine...

Là, c’est propre !

cabine arrière

rack pour les chaussures sous la table à cartes

Mardi 29 septembre

Retour sans encombre à Toulouse où nous nous retrouvons désorientés par les mesures de restriction qui vont s’amplifiant...
Le jardin s’en fout, il est magnifique plein de légumes...

La boucle est refermée, ces vacances nous ont fait un bien fou !

Le blog va entrer dans le silence de l’hiver.

Je nous souhaite juste de nous retrouver, comme à l’ordinaire, au printemps prochain !

Merci encore à toutes mes lectrices (et je rajoute une pensée spéciale pour Piau, Sylvie et Flora) et à tous mes lecteurs !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet