Épisode 6 du dimanche 9 au mardi 18 juin 2019 : de Skiros à Dhiaporos en passant par Alonnisos

SAISON 2019

Épisode 6
du dimanche 9 au mardi 18 juin 2019 : de Skiros à Dhiaporos en passant par Alonnisos

Du dimanche 9 au mardi 11 juin 2019 : Skiros

Dimanche matin : nous échangeons à quai avec nos voisins qui nous donnent des indications utiles et précieuses pour une croisière en Crète. Nous notons, photographions leur carte, posons plein de questions...un projet de voyage en germe pour le printemps prochain ? Je crois que cela nous plairait bien. Nous verrons !
En attendant, après avoir fait quelques courses, nous quittons le quai de Linaria pour une baie tranquille où nous pourrons laisser passer le petit coup de Nord annoncé.
En fin de matinée, nous mouillons à gauche de la plage, sur le sable, au fond de la baie de Fokas, quelques miles au Nord de Linaria. Les fonds y sont essentiellement constitués d’algues épaisses et sont de médiocre tenue...sauf si vous visez une belle plaque de sable. Comme du vent assez fort est annoncé nous nous appliquons pour le mouillage.
La baie de Fokas depuis la hauteur
DSCN4310.JPG

Ici, le réseau téléphonique et la liaison internet sont intermittents. La communication quotidienne avec nos mères doit se faire depuis la colline !
A terre un petit groupe de maisons équipées en panneaux solaires et éoliennes, peut-être une taverne en pleine saison, les papillons s’enivrent de serpolets...nous ne sommes pourtant qu’à quelques kilomètres de Linaria, mais nous avons l’impression d’être arrivés loin, loin de tout !
Papillons et serpolet
DSCN4312.JPG

Nous y resterons, seuls, jusqu’au mardi matin, un peu saoulés par le vent ! Après une longue période de calme nous devons nous réhabituer : le bruit dans les haubans, les vaguelettes, les rafales...
Mardi matin le vent est tombé, nous retournons à Linaria pour faire les pleins de carburants et de vivres. En effet, Linaria est non seulement un des plus jolis, des mieux équipés et des plus accueillants ports de Grèce mais il dispose également d’une station de carburants facile à utiliser... en dehors des heures de stationnement du ferry.
Après avoir fait tous nos pleins nous nous installons pour la fin de la journée devant la plage au fond de la baie qui jouxte le port. Au programme, baignade, lecture, farniente !

Mercredi 12 juin 2019

En route vers les Sporades ! Une cinquantaine de miles au Nord de Skiros nous visons Alonnisos!
Les prévisions météo sont particulièrement calmes pour au moins une semaine, alors ce sera une traversée au moteur par mer plate.

Sur la route, une vingtaine de miles au Sud d’Alonnisos, des îles et îlots éparpillés dont l’île de Skantzoura aux baies profondes et aux eaux turquoises. Nous y faisons une halte pour le déjeuner en regrettant de ne pas pouvoir y passer la nuit. En effet, c’est ce qu’indique notre guide. Cette île fait partie d’une zone protégée.
Nous respectons l’indication mais sommes un peu dubitatifs sur l’effectivité des mesures de protection et d’interdiction de mouiller car nous ne rencontrons aucun panneau, aucun signe le laissant supposer. Par ailleurs, une recherche sur internet reste également infructueuse ou bien nous renvoie sur notre guide, on tourne en rond ! Nous tâcherons d’en apprendre un peu plus à Alonnisos.

En milieu d’après-midi nous sommes mouillés au centre de la grande baie Tzorti sur la côte Sud d’Alonnisos. Nous la connaissons bien car nous y sommes passés l’automne dernier. Ici pas de problème de réseau !

Demain nous nous arrêterons à Steni Vala, une petite crique à quelques miles au Nord où devrait se trouver le Centre d’Information sur la réserve et la protection du milieu naturel (notamment la protection des phoques moines de Méditerranée).

Jeudi 13 juin 2019

A 10h15, nous sommes amarrés au quai de Steni Vala. Nous faisons la manœuvre en même temps que deux autres bateaux français. Les profondeurs au quai sont inégales, culer à quai avec un safran profond n’est pas partout possible !
Toutefois, c’est un endroit charmant, un mini market, des tavernes coquettes, une jolie plage.
A notre arrivée nous sommes quatre, plus quelques barques de pêche, et nous n’avons pas l’impression qu’on pourrait y caser beaucoup plus de monde.

Steni Vala
DSCN4317.JPG

Apparemment l’endroit est populaire et connu, les bateaux de location y convergent. Le soir nous serons bien une trentaine tassés dans cette petite anse ! Un peu trop de monde pour nous !

Mais nous sommes ici pour trouver le Centre d’Information sur la réserve naturelle !
Notre enquête sera vite menée : le centre a fermé il y dix ans de cela ! C’est le patron du mini market qui nous renseigne. De son point de vue et pour ce qu’il en sait, en ce qui concerne les règles pour la pêche et le mouillage : « on peut mouiller, même la nuit, pêcher depuis le bateau mais pas au fusil harpon...» Peut-être faudrait-il vérifier tout cela chez les gardes-côtes... pour autant qu’ils en sachent quelque chose !

Nous terminons la journée par un repas à la taverne où nous nous régalons de la vue sur le chenal entre Alonnisos et Peristeri ainsi que de calamars grillés !

Vendredi 14 juin 2019

Nous sommes les premiers levés et les premiers partis de Steni Vala !

Nous déhalons sans problème, pas de chaîne ou d’ancre croisées ou emmêlées avec la nôtre !

Et c’est parti pour la Chalcidice ! C’est la grosse péninsule qui se situe au Nord de la Grèce, sous la Bulgarie, immédiatement à l’Est de Thessalonique et se termine elle-même par trois péninsules. D’Ouest en Est on trouve, Kassandra, Synthonia et Atki au bout de laquelle culmine le Mont Athos. Nous avons choisi d’atterrir à Porto Koufo au Sud de Synthonia.

Le capitaine se souvient, que la mer, ici est poissonneuse. Il prépare soigneusement ses cannes, on ne sait jamais !
D’ailleurs nous rencontrons dauphins et espadons.
Nous apercevons un animal qui flotte, la tête hors de l’eau, phoque ? tortue? Nous nous approchons. C’est une belle tortue accompagnée par une flottille de petits poissons. A peine l’avons-nous quittée, qu’une de nos cannes se déclenche.
Ce n’est pas un thon, la ligne ne se comporte pas comme d’habitude. Pourvu que nous n’ayons pas accroché la tortue !
En fait, nous tenons une magnifique coryphène d’environ 1 mètre de long, 10 kilos peut-être, comme aux Antilles !
Jean-Claude la ramène jusqu’au tableau arrière, elle est suivie par 4 de ses congénères !
La voilà
DSCN4319.JPG

Au moment de la gaffer pour la remonter à bord, l’émerillon du rapalas s’ouvre : un coup de queue et elle retrouve la liberté affublée d’un piercing ! Pas de chance !

Nous continuons notre route jusqu’à la baie magnifiquement protégée de Porto Koufo.

Du samedi 15 au mardi 18 juin 2019, cabotage le long de la côte orientale de Synthonia, de Porto Koufo à Dhiaporos

Le temps est très calme, il faut en profiter pour visiter cette très belle côte ourlée de plages, petites et sauvages par endroit, ou très équipées (camping et parasols), lorsqu’elles sont très grandes !
Évidemment, vous nous connaissez, nous visons les petites sauvages !

Nous en trouvons une au nord de la baie de Kalamitsi ! Petite plage de sable, berges en granit veiné de quartz, eaux transparentes et poissonneuses.
Petite plage au nord de Kalamitsi
DSCN4326.JPG

Du granit, des formes, pour nous qui revenons d'Oslo nous y avons reconnu Le Cri de Munch
DSCN4328.JPG Nous allons y rester jusqu’au lundi 17 : baignade, cueillette, chasse, promenade, lecture...nos activités habituelles !
On ne s'en lasse pas !
DSCN4330.JPG

Lundi matin, Jean-Claude ramène trois loups, et moi un petit filet d’escargots : la division sexuelle du travail chez les chasseurs-cueilleurs est respectée !

Et puis, le voyage reprend.
Lundi soir soir nous sommes installés dans le très beau mouillage de Kriftos au Nord de l’île Dhiaporos, on se croirait presque dans un lac de montagne !
Nous y étions déjà venus en 2015 : le charme d’une Grèce verdoyante et boisée opère toujours !

Mardi matin, après une nuit parfaitement calme, nous faisons un aller-retour ente Kirftos et le village de Panayia pour faire les courses et nous reprenons le cours de nos activités : bricolage, entretien du bateau, baignade, lecture, écriture, contemplation du paysage...

Ici, assez peu de voiliers, contrairement aux Sporades (paradis de la voile et de la location d’habitables) en revanche, pour les vacanciers arrivés en voiture jusqu’au bord de cette mer chaude, une multitude de petits bateaux à moteur, loués à l’heure, qui vont et viennent...mais ils commencent à s’agiter tardivement et rentrent au bercail de bonne heure ! Nous ne les avions pas remarqués au printemps 2015. Cette pratique est-elle en forte augmentation ?

Notre prochaine étape : l’île de Limnos sans doute...quand ?

Commentaires

1. Le mardi 18 juin 2019, 23:37 par Danielle

Je ne me lasse pas de vous lire et de regarder ces si beaux paysages. Vous êtes en Mer Egée ? À quand la visite des monastères perchés sur les pics rocheux. ..? je ne me rappelle plus du nom.
Continuez à me faire rêver ... Il est 23h je pense que je vais bien dormir. Bisous