SAISON 2019

Épisode 2 : du 7 au 11 mai 2019, Vouphalo, Petaloi, Karistos

Du mardi 7 au jeudi 9 mai 2019 : Vouphalo

Trois jours de récupération dans le petit paradis de Vouphalo. Nous y passons tous les ans, au moins une fois, parfois deux, mais nous ne nous lassons pas de cette si jolie crique toute ronde, abritée de tous les vents !

Le mouillage, sans être minuscule, n’est pas très grand, nous l’aimons hors saison, peu fréquenté !

Jean-Claude y fait sa première chasse (trois petits loups au fond de l’anse) et moi ma première baignade (fraîche et tonique !).

C’est aussi le moment de faire notre cueillette d’aneth sauvage. Il en pousse plein le long de la route qui monte vers le col pour rejoindre Aliveron. En rien de temps nous en remplissons mon petit sac à dos ! Elle va embaumer le bateau le temps du séchage ! Et quel parfum sur les poissons grillés ou dans le tzatziki !

Lors de notre promenade nous rencontrons un homme juché sur une magnifique mule blanche, c’est ainsi qu’il se déplace, comme son père et son grand-père, écolo avant l’heure, il nous fait un grand signe et un grand sourire !

Vouphalo depuis le col, en face la côte orientale du continent grec

DSCN4217.JPG

Vouphalo d'un peu plus près, au centre du mouillage notre bateau

DSCN4218.JPG

Vouphalo avec coquelicots !

DSCN4220.JPG

Et puis les lieux ne seraient sans doute rien sans le charme et la gentillesse des personnes qu’on y retrouve !

Ici c’est Stella ! Elle tient l’une des deux tavernes du site avec son mari Nikos, pêcheur et aussi cuisinier. Lui, un grand grec un peu taciturne, ne parlant que le grec, elle, une jolie moldave qui parle anglais, un peu de français, le grec bien sûr (ils sont mariés depuis 23 ans) et sans doute le moldave et le russe ! Chez eux tout est grec et...un peu différent, la touche «Stella» !

Nous y avons dégusté les meilleurs calamars jamais mangés en Grèce et passé deux délicieuses soirées à bavarder avec elle !

Nous sommes même repartis avec un sac de citrons donné par Nikos, de magnifiques fruits de leurs arbres, bien sûr !

Nous pourrions séjourner longtemps ici ! D’autant que le boulanger passe tous les jours en fin de matinée, sauf le dimanche, dans sa petite camionnette rouge et le marchand de légumes deux à trois fois par semaine !

Une idée pour plus tard, lorsque nous serons trop vieux pour naviguer loin !

Mais pour l’instant, le goût du voyage nous habite encore !

Du vendredi 10 au samedi 11 mai : Xero dans les Petaloi et Karistos

Partis le vendredi à 9h30 de Vouphalo, nous jetons l’ancre trois heures après dans l’anse Ouest de Xero l’une des îles Petaloi.

Le vent est faible, de secteur Sud, le mouillage de Xero, parfait !

Nous décidons d’y passer la nuit.

Samedi matin, de bonne heure, direction Karistos. C’est là que, tous les ans, nous faisons nos pleins (gazole, essence, vivres) et réalisons l’entretien du moteur (vidange et changement de filtres) avant le départ pour de nouvelles découvertes !

Aujourd’hui tout se passe bien ! A peine amarrés au quai de la ville nous voyons se pointer le petit camion de carburants ! En un quart d’heure, l’affaire est faite !

Puis nous retrouvons le petit super marché qui livre tous nos achats au bateau, la boulangerie aux délicieux gressins aux épinards, le boucher qui sait que le chef ne veut pas de coup de hache sur son quart avant d’agneau, le pépiniériste qui vend le basilic en pot...

Nous sommes parés !

Reste la partie la moins agréable : vidange et changement de filtres. Elle finit par se faire malgré une petite déception. Jean-Claude avait acheté une petite pompe électrique pensant qu’elle serait plus efficace et plus rapide que la pompe à main...erreur ! La pompe à main s’est avérée la meilleure !

Il n’est pas 17h lorsque nous quittons le quai pour aller mouiller au Sud de la baie de Karistos.

Nous y lançons une nouvelle fabrication de confiture de fraises et téléphonons, l’esprit tranquille, à nos mamans respectives, comme tous les soirs !

Demain, direction Andros !