Bonjour à toutes et à tous, mes habitué.e.s du blog !

J’espère que vous accepterez mes excuses car je sais n’avoir pas réalisé une vraie conclusion de la saison 2017.
En effet, je vous ai laissé en plan à Iéraka dans le Péloponèse alors que bien sûr nous avons remonté le bateau jusqu’à Halkoutsi pour qu’il puisse hiverner au sec chez Dennis Marinos, au chantier Evoiko Sea Center, comme tous les ans !

Fin septembre nous étions de retour à Toulouse.

Le temps file à toute allure et le 26 avril 2018 nous étions à nouveau dans le vol direct Toulouse-Athènes impatients de rejoindre notre Doug Le.

Après avoir essayé plusieurs systèmes nous trouvons très confortable de louer une voiture en “one way” depuis l’aéroport. C’est ainsi qu’une Octavia flambant neuve nous attendait chez Sixt. Je ne fais pas de publicité particulière mais je le signale parce que c’est la seule agence de location (que nous ayons trouvée) qui offre la possibilité de ramener le véhicule pas trop loin du chantier.

Montés dans l’avion à 11h20 à Toulouse, nous sommes arrivés sans stress vers 17h à Halkoutsi.

A chaque fois ce sont des retrouvailles...avec Dennis, son épouse et les personnels du chantier, avec la douceur de l’air, les odeurs de chèvrefeuille et de fleur d’oranger, la couleur rouge sombre des coquelicots et avec notre bateau bien sûr !

Doug Le nous attendait sagement pour son grand toilettage de printemps.

Dès le lendemain matin et jusqu’au dimanche 6 mai nous avons préparé le bateau : 10 jours de boulot !

Heureusement la météo a été parfaite, temps chaud et sec au début, plus perturbé à la fin mais les orages et la pluie ont eu la bonne idée de ne se déclencher qu’une fois le travail terminé, dans la soirée ou la nuit !

Grâce à la voiture nous avons pu facilement nous rendre à Oropos faire tamponner notre DEKPA (le transit log grec) par les autorités portuaires. Cette année les formalités étaient plus simples et le coup de tampon gratuit, en une demi-heure c’était fait ! Cela semble un peu ridicule de se préoccuper d’un document administratif qui ne nous sera peut-être jamais réclamé de la saison mais...le défaut de DEKPA se solde par une très lourde amende, plusieurs milliers d’euros ! Mieux vaut être en règle !

Le samedi matin nous avons également profité du beau marché de plein vent d’Oropos. Il est particulièrement bien achalandé ! Fraises, petits-pois, courgettes-fleur, fèves, artichauts...tout frais cueillis et pas chers ! Il faut dire que nous sommes dans une région maraîchère ! Je vous signale tout particulièrement, à l’entrée du marché, le vendeur de miel : le personnage est remarquable comme sa 2CV, une vieille 6 volts des années 1950, et son miel de couleur plutôt sombre est délicieux.

Et puis il a fallu aller la rendre, cette voiture !!!!! Cela nous a fait une demi-journée de promenade et donc de pause puisqu’il nous avons du prendre le bac d’Oropos à Erétrie (la grande ville juste en face sur l’île d’Evia ou Eubée) et revenir en bus.

Sinon questions travaux je vous fais un petit résumé !

Pour le moteur il fallait un faire un entretien qu’on ne fait que tous les 5-6 ans à savoir changer la bague hydrolube et le presse étoupe.

Le capitaine voulait également nettoyer le faisceau de son échangeur. Si vous décidez de le faire n’oubliez pas de venir avec le kit de joints correspondants...sinon vous ne pourrez pas remonter votre échangeur !

Un faisceau qui avait bien besoin d'être nettoyé

DSCN3741.JPG

Il fallait aussi changer la télécommande du guindeau et monter au mat pour y fixer le capteur girouette anémomètre CV7 et changer la drisse de spi.

Et enfin, Jean-Claude avait décidé de rénover sa coque ! En effet, l’an dernier nous avions fait une belle rayure sur le flanc bâbord en raclant le quai à Monemvasia. Il fallait réparer ça et en profiter pour reprendre toutes les petites éraflures.



Ceux qui ont déjà fait des réparations de gel coat savent que le travail est long et minutieux : nettoyer, poncer, préparer le gelcoat, le passer, laisser durcir et poncer de nouveau ! Petite constatation : pour les petites réparations de gelcoat le temps de séchage est long car les coques sont souvent froides, il faut donc s’armer de patience, 48h au moins...on peut aussi passer le dosage du durcisseur de 2% à 3% pour accélérer un peu la polymérisation.

Après les réparations, Doug Le a eu droit à un polissage pour fignoler le travail et retrouver une coque toute brillante !

Le dimanche 6 mai, il nous reste juste le temps de passer l’antifouling ! Et puis de partager une excellente soirée avec nos voisins de Jeanad que nous croisons au chantier depuis 4 ans !

Nous avons gardé pour plus tard tous les travaux qui peuvent se faire à flots comme les réparations du gel coat du pont pour lesquelles notre amie Danièle s’est déplacée pour nous chez Amel à Hyères, et aussi les reprises de peinture des mâts...j’en oublie c’est certain.

Lundi 7 mai au matin nous sommes fins prêts pour la mise à l’eau.

Le chariot était positionné devant notre bateau depuis le samedi, nous savions donc que nous serions les premiers sortis : à 8h38 nous voguons de nouveau !

Quel bonheur, nous nous sommes sentis d’un coup en vacances ! Le temps est très calme, il fait doux, un peu couvert, idéal pour une reprise ! Nous déroulons les voiles et entamons notre descente vers le Sud à toute petite vitesse. Bientôt le vent s’arrête complètement et le moteur prend le relais pour nous conduire jusqu’à Vouphalo. Vous savez bien, à une vingtaine de miles d’Halkoutsi, cette si jolie anse, toute ronde, sur la côte Ouest d’Evia !

Lorsque nous y arrivons nous sommes seuls au mouillage. Dans la soirée, sur les 6 bateaux présents nous en connaissons 5, tous du même chantier que nous !

Au programme de la soirée : petite promenade à terre, cueillette de l’aneth sauvage et repas chez Stella, c’est un rituel fort agréable !

Aujourd’hui, mardi 8 mai, nous flemmardons un peu. Les anchois sont entrés dans la baie et les carnassiers semblent se régaler. Serait-ce le moment de pêcher ?

Jean-Claude hésite, puis finalement enfile sa combinaison de chasse. Excellente idée, en une demi-heure il ramène deux jolis poissons !

A 11h nous quittons Vouphalo direction les Petaloi ou Karistos.

Finalement ce sera Karistos, la grande baie au Sud d’Evia. Pour ce soir nous mouillons dans l’anse Sud Ouest.
belle lumière du soir dans l'anse
DSCN3745r.JPG
La ville de Karistos, tache blanche au fond de la baie
DSCN3744r.JPG Demain nous irons au port faire les pleins avant notre virée dans le Dodécanèse.