Saison 2017 : 5ème billet, du 22 juin au 28 juin 2017, retour en Grèce, d’Athènes à Khios (ou Chios)

Contrairement à ce que j’avais indiqué dans le tout dernier billet, le 24 mai nous avons laissé le bateau à Athènes, bien à l’abri au fond de Zéa Marina et nous sommes rentrés tous les deux à Toulouse.

Heureusement, aujourd’hui mon père va un peu mieux... mais il est sorti de l’hôpital en grande fragilité.

Beaucoup d’aides ont été mises en place et ma sœur assure le suivi jusqu’au 17 juillet (si tout se stabilise) où je viendrai prendre le relais afin qu’elle puisse profiter de vacances bien méritées.

Nous avons donc repris l’avion pour Athènes le jeudi 22 juin.



Le soir nous retrouvons notre bord pour une virée de 3 semaines.

Bien évidemment je reste soucieuse et préoccupée et ne manque pas l’appel quotidien de 20h pour prendre des nouvelles mais je retrouve le voyage avec plaisir.

La météo est particulièrement favorable, pas de meltem prévu, alors le capitaine décide de nous emmener jusqu’à Lesbos.

Le vendredi 23 juin, après avoir fait tous les pleins (eau, gazole, vivres) et vérifié tous les niveaux, nous larguons les amarres du quai de Zéa en direction du Cap Sounion. Petite première étape pour une équipière fatiguée, mais c’est toujours une belle étape ! Nous ne nous lassons pas d’admirer le temple sous les étoiles.

Samedi 24 juin 2017

La météo est plus que calme, la mer est d’huile, nous naviguons au moteur, pratiquement plein Est depuis le Cap Sounion jusqu’à Andros.

Nous passons au Sud de Makronisi, au Nord de Kéa, au Nord de Yaros (vous vous souvenez? L’île prison), puis nous embouquons le chenal entre Andros et Tinos.

Alors qu’il n’y a pratiquement pas un souffle, le vent se débrouille pour souffler quand même un peu dans le chenal où le courant fait des frisottis...on ne peut qu’imaginer la situation par fort meltem établi !

Nous profitons de ce grand calme pour passer la nuit dans la belle baie de Korthion qui se situe au tiers Sud de la côte Est d’Andros.

Cette côte, très exposée aux vents dominants est peu fréquentée par les voiliers. A Korthion, qui compte un petit port, nous mouillons sous la chapelle...nous serons le seul bateau de passage ce soir-là.
Arrivée dans la baie de Korthion, côte Est d'Andros
DSCN3542.JPG

Dimanche 25 juin 2017

Dans le couloir oriental de la mer Egée un vent de Nord de 10 à 15 nœuds est annoncé : idéal pour faire la traversée à la voile jusqu’à Khios (ou Chios).

A 7h30 nous levons l’ancre pour mettre le cap sur la côte Sud Ouest de Khios.

Doug Le navigue à l’aise aux allures qui lui plaisent, entre le bon plein et le travers.

A 16 heures nous virons l’écueil de Venetiko et découvrons les échancrures de la côte Sud ouest de Khios, Ay Lorrias, Salagona, toutes sont très belles, peu habitées et très calmes, même si le premier soir nous avons fui des voisins un peu bruyants.
Vues depuis la colline, les baies de Salagona au Sud Ouest de Khios
DSCN3547.JPG

La connexion internet n’y est pas très puissante, parfois inexistante et il en est de même pour le réseau téléphonique...alors, il faut bien choisir son endroit si l'on veut pouvoir prendre des nouvelles sans être obligé de sauter dans l'annexe !

La crique la plus au Nord, allongée entre deux falaises avec une petite plage au fond a tous les avantages et y compris téléphone et réseau !
Nous nous y sommes beaucoup plu !
DSCN3552.JPG

Nous nous y installons jusqu’au mardi 27 au matin, le capitaine y fera une belle chasse et nous y apprendrons que notre petite fille Diane a été reçue en liste principale au concours d’entrée de l’école d’infirmières !
Champagne !
Le four est toujours trop petit !
DSCN3578.JPG

Mardi 27 juin 2017

10h, nous levons l’ancre pour progresser vers le Nord de l’île de Khios en longeant sa côte Ouest.

A nouveau c’est la côte exposée ! Mais elle compte quelques beaux abris ! C’est le cas du port de Limnia sous le village de Volissos où nous entrons aux alentours de 13h.

Le port actuel a été agrandi et modernisé...donc les cartes ne sont pas exactes !!!

Le quai public est au fond sur la rive Nord, le nouveau port avec pendilles, bornes d’eau et d’électricité, bloc sanitaire opérationnel se situe sur la droite en entrant...il n’y a personne...nous choisissons la manœuvre la plus simple et nous amarrons alongside !
Le port de Limnia vu du nord
DSCN3554.JPG

vu du quai sud

DSCN3565.JPG

Le maître de port, accueillant et charmant, bien sûr, viendra nous faire payer notre écot (5,5 euros pour la nuit !) et nous laissera son numéro de téléphone pour tout problème ou service que nous aurions à solliciter !

Nous sommes ici dans une configuration typique des îles : Volissos, un village perché sur la colline, coiffée par son château fort, qui dispose d’une vallée étroite et fertile qui descend jusqu’à la mer et aboutit au port de Limnia.
Volissos, protégé par son château fort
DSCN3566.JPG Dans l’après-midi, nous montons au village (une 1/2 heure de marche à pied sous le soleil) pour faire quelques courses et découvrons une boulangerie comme nous les aimons...mais fermée à cette heure là bien sûr !

Les fours au feu de bois ne chauffent que le matin !

Nous reviendrons demain !



Pour nous qui aimons le bon pain traditionnel, la Grèce est un vrai conservatoire ! Depuis Vonitsa dans le Golfe de Prévéza en passant par Naxos et maintenant Volissos à Khios, le capitaine a photographié toutes celles que nous avons découvertes et qui à chaque fois nous ont proposé un pain au levain délicieux et de longue conservation !

Au retour du village nous visons le bar du port pour déguster une Mythos bien glacée !

Manifestement, les habitants de Limnia et Volissos attendent désespérément les visiteurs...en effet, il n’y aurait plus guère que le tourisme pour les faire vivre...

D’ailleurs Khios est une belle île, chargée d’histoire...elle aurait vu naître Homère ! Elle est également célèbre depuis des millénaires pour son arbre à mastic, le Pistacia Lenticus. Sa sève a été récoltée depuis l’antiquité comme gomme à mâcher, on lui prête des vertus curatives ou aphrodisiaques. De nos jours on en fait une liqueur.

Mais aujourd’hui, cette île qui avait tant souffert dans son histoire récente (destructions massives pendant la guerre d’indépendance suivies d’un tremblement de terre mémorable en 1881 !) voit son attractivité touristique réduite à néant par sa situation due à l’accueil des réfugiés...

C’est très injuste !

Mercredi 28 juin 2017

Nous reprenons le chemin de Volissos pour le pain !

Nous avons bien fait : admirez !
Le boulanger de Volissos
DSCN3567.JPG

A 10h nous quittons Limnia pour continuer notre progression vers le Nord.

Nous longeons la côte Nord de Khios jusqu’aux anses de Marmarou et Parapanta : deux longues indentations dans le coin Nord Est de Khios, complètement ouvertes au Nord.

C’est le moment de s’y arrêter puisque le méchant vent de Nord n'est pas encore réveillé !

La plus à l’Ouest, Marmarou abrite un petit port et un joli village, Kardhamila.

La deuxième, Parapanta est beaucoup plus sauvage !

Pour passer de l'une à l'autre mieux vaut faire le tour de l'îlot Margariti acr les sondes du seuil Est ne dépassent pas 2 mètres contrairement aux indications portées sur les cartes.

ici, au fond de Parapanta, nous ne sommes plus qu'à 30 miles de Lesbos ! Plein Nord, ce sera notre destination de demain et le but du voyage !

Commentaires

1. Le dimanche 02 juillet 2017, 09:26 par rozamian

Vous avez fait un beau parcours,les paysages sont tjrs aussi beau;
J'aime la photo du boulanger et le pain a l'air appétissant.
Félicitations à Diane,elle a choisi un beau métier et enrichissant mais tellement peu reconnu!! Bises+++