Deuxième hiver aux Antilles : du 11 janvier au 16 janvier 2012, jolie croisière entre amis (2ème partie).

11 janvier 2012 :



A 7h45 nous quittons le North Sound d'Antigua pour Barbuda par un gentil vent de Nord-Nord-Est de 10 nœuds.

Après une navigation très attentive, pour franchir la barrière de corail par la passe nord-est (le sondeur, le traceur, les vigies avec lunettes polarisantes, tous les instruments sont mobilisées) la capitaine tire un bord au moteur face au vent pour pouvoir pêcher à la voile sur la faille profonde.

Très vite nous naviguons au près, puis au bon plein avec tout dessus (génois, grand voile, artimon) à bonne allure. A quelques miles de Barbuda, les deux cannes partent ! Hélas, hélas, ce sont deux gros barracudas qu'il nous faut relâcher pour cause de ciguaterra.

Barbuda est une île toute plate. Elle dépasse à peine du récif corallien dans lequel elle est incluse. D'ailleurs c'est la seule île corallienne de tout l'arc antillais (les autres îles sont volcaniques). On ne l'aperçoit que lorsqu'on s'approche tout près et tout près il faut parer d'importants récifs.

Le fin du fin, se faufiler entre les récifs, ici on dit les cayes, ailleurs les sèches ou les plates, et mouiller solitaires au milieu des coraux !

C'est ainsi que nous mouillons à 13h15, entre Spanish Point et Cocoa Point au milieu de Gravenor Bay entre plusieurs récifs. Pour le snorkling nous n'avons que l'embarras du choix !

12-13 janvier 2012 :

Il nous faut aller à la découverte de Barbuda et tenter de trouver une échoppe pour le ravitaillement. Nous rejoignons Low Bay dans cette perspective.
Low Bay

barbuda low bay

C'est une longue plage de sable blanc et rose devant laquelle mouillent 3 à 4 bateaux par jour. La plage se déroule sur peut-être 10 kilomètres, déserte ou presque. Elle est jonchée de coquillages de toute taille et de toute couleur. Nous nous y promènerons longuement.


barbuda low bay

coquillages


barbuda low bay

On ne se lasse pas de goûter le cocktail de Barbuda : « Blue, Pink, White » le turquoise de l'eau, le rose des coquillages, blanc du sable.

Coquilages

coquillages

Si la plage est très longue elle est aussi très étroite. Derrière la plage s'étend un large lagon. Le seul bourg de l'île, Codrington, est bâti de l'autre côté de l'étang. Pour le rejoindre, mieux vaut prendre le « water taxi ». L'alizé est frais, le clapot serré : si nous nous mouillons un peu pendant la traversée dans la barque de Salomon, le taxi-driver, nous aurions été trempés, à quatre dans notre petite annexe. Et puis, utiliser le taxi local fait aussi partie des usages.

Dans le water-taxi

codrington

Codrington est un bourg minuscule où nous faisons un approvisionnement plutôt rudimentaire ! Recommandations aux navigateurs : s'arrêter à Saint-John à Antigua pour les fruits et les légumes ! A Barbuda c'est du dépannage.

En revanche le lagon recèle un trésor : le sanctuaire des frégates. Dans une zone protégée de la mangrove, les frégates, très beaux oiseaux noirs, viennent s'accoupler, nidifier et élever les oisillons. De septembre à avril on peut admirer des milliers d'oiseaux : les mâles en pleine parade nuptiale qui gonflent leur jabot rouge vif, les femelles qui s'activent à la fabrication des nids et au nourrissage des petits (elles ont le jabot blanc) et les jeunes qui font leur premiers pas dans la vie (ceux-là sont plutôt blancs). Le spectacle est somptueux ! Vraiment il ne faut pas bouder cette visite !

Les frégates

frégates

frégates

Samedi 14 janvier 2012

Nous continuons notre découverte de l'île. A 10h15, Doug Le est mouillé le long de la plage de Cocoa Bay, derrière les récifs qui la protègent. Encore une plage immense de sable blanc, presque crémeux...nous ne sommes pas les premiers à apprécier la beauté sauvage du site puisqu'un hôtel très chic et très « privé » est installé sur toute la pointe sud. Les clients y débarquent en avion, la piste est prévue !

Cocoa point

cocoa

Dimanche 15 janvier 2012

Le capitaine nous ramène à Spanish point, au milieu des récifs...nous y sommes seuls et je crois qu'il veut explorer les cayes !

La journée est mouvementée, les grains se succèdent, le bateau se rince et roule un peu !

Grain rime avec arc-en-ciel

arc en ciel à Spanish

Sur le bord de la plage, des cabanes de pêcheurs...ils n'ont rien à vendre, la mer est agitée et sale...ils n'ont rien pris !

Nous nous rabattons sur un lambi grillé pêché par le capitaine : c'est un excellent coquillage !

Et puis nous nous adonnons à des activités simples : nager, lire. Vers 17h le cockpit se transforme en cabinet de lecture.

Lundi 16 janvier 2012

Nous retrouvons le mouillage de Low Bay, Salomon le taxi et le bourg de Codrington où il nous faut effectuer les formalités de sortie du territoire d'Antigua et Barbuda.

3 bureaux différents, 3 imprimés en triple exemplaires et 5 kilomètres plus tard je reviens avec les passeports dûment tamponnés et mon capitaine exténué !

Nous passons une dernière journée à Barbuda. Cette île un peu en dehors des routes habituelles vaut vraiment le détour !

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de mon petit fils aîné : 14 ans ! Comme nous avons une connexion j'ai eu le plaisir de le lui souhaiter de vive voix !

Demain de très bonne heure nous rejoindrons Saint Barth puis Saint Martin.

Commentaires

1. Le mardi 17 janvier 2012, 10:38 par Mapa

super l'ile Barbuda avec ses coquillages son sable blanc....SES OISEAUX.....Merci!

2. Le mardi 17 janvier 2012, 11:45 par Anne

Un grand bonjour à l' équipage au grand complet et des bises en plus à Geneviève et Yves, respectivement ma soeur et mon beau-frère.
L' occasion aussi, Annick, de te (me permets-tu le "tu" ?) féliciter pour ton blog, très intéressant à lire et qui se bonifie d' une année sur l' autre.
Pas facile d' harmoniser les propos techniques de navigation et la narration de vos enchantements. Tu y réussis, pourtant, de façon très subtile.
Bon vent, les marins !
Anne

3. Le mardi 17 janvier 2012, 13:01 par rozamian

Plages idylliques,eau turquoise : un petit "paradis"....
Très belles vues qui font rêver..
Bises+++++

4. Le lundi 23 janvier 2012, 18:39 par Carine

Bonjour à vous deux.
Toujours un régal de vous lire, de vous suivre au fil de ce blog, même si nous ne laissons pas toujours de commentaire !
Mathis a été enchanté d'entendre sa grand mère préférée au téléphone qui a pensé à lui à l'autre bout du monde, merci pour lui, il était vraiment heureux de te parler Annick.
Gros bisous à vous deux (pas trop baveux pour JC)
A très bientôt.
Carine

5. Le mercredi 25 janvier 2012, 21:48 par alain

Les photos sont magnifiques...
Toutefois je me permets une critique sur la tenue de canne du pêcheur , assez peu académique...Mais comme il prend du poisson on lui pardonne de ne pas positionner le talon de la canne sur le nombril !!!
Et au travers du blog on comprend ce qu'est l'approche du mot bonheur...ou alors c'est bien imité!
Enjoy !