Profiter des Caraïbes, du Dimanche 16 au jeudi 20 janvier 2011 : récupérer

Arrivés le 15 janvier au port du Marin nous y obtenons une place au ponton pour deux jours et finalement nous y resterons trois jours et n’en partirons que le mardi matin !

Dimanche 16 janvier 2011

Repos, rangement, nettoyage et premiers repères à terre.

Les voisins de ponton sont sympas tous porteurs d’une expérience de traversée. Nous pouvons comparer !

Nous envoyons nos messages de bonne année et…retrouvons nos amis de Jotys avec un immense plaisir. Ils sont là : champagne !

Ils ont traversé en décembre…bon train mais non sans angoisse. Ils ont dû surveiller en permanence une petite fissure au niveau du safran qui menaçait de s’aggraver. De quoi accumuler du stress pendant trois semaines ! Arrivés au marin il ont fait réparer et vendu (oui, oui !) le bateau. Du coup nous avons « hérité » de tout leur avitaillement : nos cales ont été abondamment renflouées d’un coup !

Lundi 17 janvier 2011

Ranger (encore !), caser « l’héritage », découvrir le marché couvert où nous trouvons des fruits et légumes convenables, acheter les pavillons des îles que nous voulons découvrir, souffler encore un peu !

Le temps est plutôt perturbé, des grains très fréquents rincent le bateau !

Mardi 18 janvier 2011

Petit tour au marché avant de partir, passage par la douane pour faire les formalités de sortie. Nous y apprenons que les formalités peuvent être faites depuis un petit bistrot de Grande Anse (là où nous avons projeté d’aller mouiller) et qu’il vaut mieux les faire juste au moment de partir. Plus de coup de tampon par anticipation !

10h : par un temps toujours perturbé et un ciel parcouru par des grains qui se succèdent à une cadence élevée nous quittons le ponton avec l’aide très pro du personnel du port, dont les tarifs, autour de 22 euros avec l’eau payée au mètre cube, restent raisonnables et comparables à ceux que nous avons rencontrés jusque là.

La sortie du chenal du Marin se fait, par bon vent, un alizé «véloce » ! Nous visons la pointe du Diamant et nous admirons le rocher alternativement gris sous la pluie serrée ou scintillant sous le soleil !

Diamant Gris sous les grains grain diamant



Diamant scintillant au soleil
diamant

12h45 : notre premier mouillage aux Antilles, aux Anses d’Arlet, Petite Anse, côté sud.

15h : après la sieste, à la nage, nous grattons une demi coque pour la débarrasser des anatifes qui y sont solidement accrochés ! Physique !

Mercredi 19 janvier 2011

Le coq chante dans une des maisons de couleur cachée dans la verdure.

Nous nettoyons l’autre demi coque : voilà le bateau est à nouveau propre et pourra glisser un peu mieux !

10h45 : nous changeons de mouillage et allons planter l’ancre à Grande Anse.

Les alizés sont encore rapides et humides, les grains fréquents, le hamac est gréé mais il est difficile d’y fainéanter…
Arc en ciel sur Grande Anse

arlet arc en ciel

Jeudi 20 janvier 2011

Nous avions prévu de partir pour Saint Lucie…mais l’énergie nous (me) manque soudain. La fatigue est encore un peu là et nous nous accordons un jour de récupération supplémentaire.

Nous gréons le moteur de l’annexe et faisons un petit tour à terre : joli village au bord de l’eau. Bistrot P’ti Bateau accueillant tant pour boire un verre que pour faire la clearance ou bénéficier de l’accès internet par WIFI : une adresse à retenir !

Voilà, nous sommes prêts pour découvrir une autre île : départ programmé le lendemain matin.

Commentaires

1. Le jeudi 27 janvier 2011, 01:22 par françoise Dufor

bonjour à vous 2 et meilleurs voeux
ravie de reprendre le fil de vos aventures
merci de nous faire rêver

bisàvous
Françoise