Profiter des CANARIES, du vendredi 5 novembre au jeudi 11 novembre 2010, de Graciosa à Lanzarote.

Vendredi 5 novembre 2010

Nous sommes au mouillage dans le canal entre Graciosa et Lanzarote, côté Lanzarote, sous les falaises nord. Le vent souffle encore à 20-25 nœuds. Il n’y a pas de vague. L’ancre est efficace. L’équipage récupère, range et nettoie le bateau.

Vers 16h, le vent tombe, il doit tourner au Nord, nous changeons de mouillage et allons nous ancrer de l’autre côté, à Cala Francesa, sous un des petits volcans de Graciosa.

Arc en ciel sur Doug-Le à Cala Francesa

Arc en ciel sur cala Francesa


Samedi 6 novembre 2010




C’est mon anniversaire : beau cadeau que d’être là ! Je reçois plein de messages gentils.

Nous gonflons l’annexe et débarquons sur la plage pour une ballade jusqu’au village de Graciosa. C’est une île préservée (réserve intégrale) sur laquelle il n’y a pas de route, donc très peu de voitures qui circulent. Quelle paix !

Le soir champagne et repas d’anniversaire avec nos amis !

Dimanche 7 novembre 2010

Nos amis s’en vont…en principe nos routes se séparent !

Le matin, belle ballade en PMT (palmes, masque, tuba) : plein de poissons que le capitaine ne peut pas chasser (réserve !). J’en reconnais un certain nombre, les sars communs, les saupes, les girelles paon, les mulets, les castagnolles et puis j’en admire d’autres que je ne sais pas nommer, des petits noirs avec des traits fluorescents, bleu outremer et bleu turquoise, des assez gros avec de larges rayures noires et blanches, un rouge vermillon et jaune, certains très élégants tout blancs avec une queue en V bordée de noir. Je crois qu’il va falloir que je me procure un guide des poissons tropicaux.

L’après-midi, le capitaine a changé le moteur du pilote avec succès et création d’un outil spécial. Je l’ai déjà écrit dans le billet précédent mais je le mentionne à nouveau photo à l’appui !

L'outil spécialoutil spécial











Lundi 8 novembre 2010

Journée tranquille avec tentative infructueuse d’obtenir une place au tout petit port de Graciosa. Le mouillage est si beau que cela n’a pas beaucoup d’importance.

Mardi 9 novembre 2010




Nous faisons connaissance avec les autres bateaux, presque tous des anglo-saxons, américains, australiens, anglais (britanniques devrais-je dire), canadiens francophones et canadiens anglophones et découvrons les rituels sociaux des coureurs des mers. Tout d’abord, l’équipage du bateau australien est passé de bateau en bateau pour proposer de prendre les poubelles : initiative plus que sympathique. Ensuite nous avons été invités à nous joindre au rassemblement de 16h sur la plage. Chacun peut venir : « just to talk » et amène ce qu’il a envie de manger et surtout de boire (« you dont have to share ») sans obligation de partage donc. Ce serait même peut-être une faute de goût ! C’est une jolie idée qui permet à tous les équipages (10 à 12) dans ce mouillage de se rencontrer et d’échanger des gentillesses, des histoires de marins et surtout des informations.

L’après-midi nous avons fait une ballade à pied : ascension du petit volcan au pied duquel nous mouillons et retour par le village. La vue est superbe, l’environnement très minéral : scories rouges ou noires, sable, très peu de végétaux.


Le mouillage depuis le haut du volcan : Doug Le est le ketch le plus à gauche sur la photo

Depuis le volcan à Graciosa



Graciosa : une toute petite île volcanique

Une toute petite île volcanique




Environnement plutôt minéral




Peu de végétaux

Mercredi 10 novembre 2010




Nous roulons un peu : la grande houle de Nord Ouest fait le tour de l’île et nous balance. Nous gréons le système anti-roulis du capitaine, un grand sac spécial déchets verts, rempli d’eau, au bout du tangon…et ça marche !


Le système anti-roulis Le système anti-roulis













Jeudi 11 novembre 2010

9h30 : départ du mouillage de Graciosa pour rejoindre Puerto Calero au Sud Est de Lanzarote.


Passage des sentinelles rocheuses de la sortie Nord Est du canal entre Graciosa et Lanzarote

Sortie NE du canal Graciosa-Lanzarote


Finalement nous y rejoindrons l’équipage du Sun Légende qui attend une pièce de rechange pour moteur capricieux. Cela tombe juste le jour de l’anniversaire de l’équipière du Sun.

11h30 : nous pêchons notre première dorade coryphène. Elle viendra compléter le festin d’anniversaire auquel nous sommes conviés le soir même!

Quelle est belle!

Première coryphène





Sous spi devant Arrecife


Sous spi devant Arrecife




Puerto Calero luxueuse marina au milieu de nulle part !


Arrivée à Puerto Calero




16h : nous sommes amarrés à Puerto Calero. C’est une marina récente, très moderne, luxueuse même où l’accueil est irréprochable. Nous y resterons quelques jours le temps de faire la lessive et les courses et de visiter un peu l’île.

Commentaires

1. Le mardi 16 novembre 2010, 20:13 par Françoise et jean louis Dufor

bonjour à tous les deux et bon anniversaire à annick

jean louis et moi vous suivons régulièrement sur le blog c'est une belle aventure

serez vous là le 10 décembre? Je veus bien m'occuper de la commande de vin auprès de Marcel est ce que cela vous interesse?

bisavous Françoise

2. Le jeudi 18 novembre 2010, 10:50 par Carine

Bonjour vous deux
Nous suivons toujours avec autant d'intérêt votre beau voyage...
Les garçons se réjouissent de votre retour début décembre, je crois que vous allez avoir plein de choses à vous raconter...
Les photos sont magnifiques, j'aime particulièrement la photo du bateau avec l'arc en ciel prise à Cala Francesa.
On attend les prochaines nouvelles avec impatience.
Gros bisous à vous deux