Samedi 16 octobre

8H30 : l’équipage est prêt, le bateau aussi…les cales sont pleines, les tangons préparés !


Canet juste avant le départDoug Le dans les starting-blocks




Nous attendons nos voisins d’en face qui, par le plus grand des hasards, partent exactement le même jour que nous pour une destination comparable. Dès qu’ils sont sur le ponton nous appareillons, accompagnés jusqu’au bout par nos amis Marc et Nicole. La météo annonce une belle tramontane, NW 6 à 7, parfois 8 parages Béar (chez nous quoi !). Mais ce coin là on le connaît bien. A ras de la côte les vagues ne sont pas trop méchantes.

9H30 nous avons passé la jetée de Cannet

Canet s'éloigneCanet s'éloigne







Très vite nous devons ariser, devant Béar ça boulègue mais ça pousse fort ! Notre vieux bateau, chargé jusqu’à la gueule se paye le luxe de quelques pointes à 10,3 !

Derrière Creus les vagues sont moins hachées et le vent tombe d’un petit cran. Nous traversons la baie de Rosas au milieu des thons : des petits et des gros…mais les cannes ne sont pas à poste et le frigo est plein !

18H30 nous virons les Hormigas et mouillons juste avant Palamos à Cala S’Alguer: large calme, abritée, parfaite pour cette première nuit.

Dimanche 17 octobre



Entre Palamos et Arenys Sans secousse à la voile entre Palamos et Arenys




Nous aurions pu (dû !) partir pour Ibiza. Défaillance majeure de l’équipière : migraine forte à très forte ! Le capitaine gentiment, sans me secouer, m’a conduite à Arenys de Mar. Un port que nous connaissons bien où l’accueil et les services sont toujours impeccables et les prix, hors saison, tout à fait raisonnables pour la Costa Brava (26 euros la nuit). Je me requinque et suis à nouveau capable d’envisager la traversée vers Ibiza.

Lundi 18 octobre

9H30 nous passons la jetée d’Arenys.



La météo annonce des vents de Nord Ouest très violents pour tout le nord du bassin depuis les zones Baléares, Minorque, Lion jusqu’en Corse, des vents d’Ouest modérés au déboulé de l’embouchure de l’Ebre et des vents moyens à faibles sur notre trajet …avec de la HOULE ! Nous effectuons la première partie du trajet au moteur dans les vagues. 19H : ça marche à la voile de 5,5 à 8 nœuds jusqu’à 5H du matin. Là le vent tombe et nous finissons le parcours au moteur dans les vagues qui n’en finissent pas de s’atténuer. 14H le mardi 19 octobre : nous mouillons par un temps superbe dans la grande Baie de San Antonio de Abad. Nous pouvons enlever les polaires, la température est devenue clémente. Nous retrouvons le bateau ami.

Retrouver Ibiza, hors saison, est un véritable plaisir. Ce pourrait être une destination hivernale, plus tard …pour de très vieux navigateurs !


Arrivée sur Ibiza A l'approche de San Antyonio de Abad






Mercredi 20 octobre

9H : nous quittons la baie de San Antonio pour aller mouiller à Espalmador. A 14H : Les vacances ! Le temps est superbe, l’eau encore chaude (22/23), nous nous sommes baignés, vraiment baignés! La balade sur la grande plage déserte, ou presque, est toujours aussi enchanteresse. Et ne parlons pas du coucher de soleil !



Coucher de soleil sur Espalmador