Et nous sommes devenus belges !

Nous avions ramené le bateau...il fallait bien le doter d'un pavillon.

Conserver le pavillon allemand n'était pas possible : il nous aurait fallu une résidence, une adresse en Allemagne.

Nous étions prêts à arborer le pavillon bleu, blanc, rouge, mais... présenter un acte de vente rédigé en anglais et un quitus T.V.A. rédigé en espagnol c'est avéré trop exotique pour obtenir un acte de francisation auprès de notre quartier maritime.

Alors...nous avons utilisé les services de Vogue la Galère et sommes devenus belges. Simplicité et efficacité garanties : le seul document éventuellement difficile à obtenir est le Certificat de Nationalité Française. Mais nous étions (et sommes encore ...peut-être) l'un et l'autre des "cas simples" de ce point de vue.
La lettre de pavillon se présente sous la forme d'une feuille A4 plastifiée : document pratique, léger, indestructible.

La sécurité à bord et la détention du matériel qui doit y concourir sont laissées à la libre appréciation et sous la responsabilité du propriétaire, chef de bord ! Plus de pinoches, de marteau emmanché, de plomb de sonde ou de radeau de survie à présenter à chaque contrôle !

Nous ne regrettons rien !

Nous souhaitons simplement que la Belgique existe encore lorsque nous reviendrons de notre grand voyage!

Commentaires

1. Le mardi 31 mai 2011, 21:50 par batosurleau

Bonjour, mais.. c'est si facile ? Nous allons donc aussi devenir Belge. Nous sommes suissee. Trops de formalités, je n'aime pas ça ! Alors vers qui me diriger pour imma triculer mon trirème de 1984 qui est au Portugal ? Un grand e pour la réponse sinon bon vent merci d'avance chao

Réponse : si vous avez du temps vous vous débrouillez . Si vous avez de l'argent vous vous adressez à Vogue la Galère Distribution : http://www.paviillon-belges.com/

ils s'occupent de tout.

Cordialement