DOUG LE, c'est le nom de notre bateau. Bateau que nous avons choisi pour naviguer encore 20 ans ! DOUG LE, c’est aussi le nom de ce journal de bord, rédigé, tenu, par l’équipière permanente, la cambusière en chef ou la femme du capitaine : c’est selon ! Une narration, un point de vue, une écriture, au féminin.

Nous naviguons depuis plus de trente ans, essentiellement en méditerranée, en famille, quelques régates, surtout à deux. Jusque là nos bateaux étaient, légers, toilés, avec une belle remontée au près...il ne fallait craindre ni la gîte, ni les embruns. Jusqu'en 2008 nous nous sommes régalés en pratiquant une navigation plutôt sportive. Les dernières années, toutefois, je trouvais parfois que l'inconfort prenait le pas sur le plaisir...et comme nous envisagions, l'âge de la retraite approchant, de passer du temps en mer, nous disions alors de 4 à 6 mois par an, changer notre First 35 pour un bateau mieux adapté à ce projet, aux contours encore un peu flous, s'imposait.

Nous, lui, devrais-je dire, a élaboré le cahier des charges du bateau idéal pour une navigation au long court, d'un couple de retraités. Le bateau devrait être confortable et marin, ce serait un déplacement lourd, il devrait posséder un pare-brise ou une très bonne capote. Un Nauticat avec un superbe salon de pont aurait pu convenir : beaucoup, beaucoup trop cher. Le Santorin nous plaisait bien : un peu trop long pour notre place de port. Nous sommes amodiataires d’une place de 12,50 m. Ce serait donc un Sharki de chez Amel, si possible des années 86 ou après, de ceux qui possèdent enrouleur électrique et propulseur d'étrave en standard. Chercher le bateau, visiter les sites internet et les ports, traquer tous les Sharki à vendre de la méditerranée, fut une très belle activité pour l'hiver 2007-2008. Il nous fallait également vendre notre 35 mais...sans céder notre place de port (elles sont si rares aujourd'hui!) à Cannet-en-Rousillon. En avril 2008, le First était vendu et le Sharki trouvé : une belle unité de 89 (une des dernières sorties), choyée par des propriétaires méticuleux, qui nous attendait en Tunisie dans la marina d'El Cantaoui.

De la chambre d'hôtel, vue sur la zone technique où Doug-Le nous attend

                             De la chambre d'hôtel, vue sur la zone technique où Doug-Le nous attend